Jeroen Pacolet

Chef de projet
Related Organization
Portrait Jeroen Pacolet

À quoi ressemble une journée de travail type chez vous ?

En fait, il n'y a pas de journée de travail type, parce que mon travail est très varié. Je travaille au service Comptable fédéral, sur des projets liés à la comptabilité publique. Mais puisqu'il traite de matières qui évoluent encore, mon travail est tout sauf prévisible. La phase dans laquelle se trouve un projet contribue à déterminer le déroulement de ma journée de travail. Parfois, des problèmes surgissent de manière inattendue et doivent être résolus immédiatement. Mes journées ne sont donc jamais monotones, ce qui me plaît beaucoup.

Quelles sont les différentes phases d'un projet ?

Tout commence par la phase préparatoire. Nous y déterminons le budget, la portée du projet et les partenaires auxquels nous pouvons faire appel. Une fois cette question réglée, nous pouvons commencer à planifier. Nous impliquons souvent des consultants pour assurer le suivi du projet avec nous à partir de ce moment-là.

Lorsque la préparation est terminée, le coup d'envoi est donné : il s’agit d’un point de départ officiel où nous réunissons toutes les personnes concernées et nous assurons qu'elles sont sur la même longueur d'onde. Nous proposons ensuite une solution élaborée, que nous testons d'abord de manière extensive en interne. Il y a aussi parfois des tests dans d'autres instances publiques, lorsque nous collaborons avec elles dans le cadre du projet. Sur la base des résultats des tests, il peut encore y avoir des ajustements, mais nous finissons par passer en mode « live, comme on dit, et nous mettons en œuvre la solution.

Quel est le projet qui vous a le plus marqué ?

Je fais ce travail depuis trois ans maintenant et l'année dernière j'ai eu mon premier propre projet. Avant cela, j'ai travaillé sur les projets de mes collègues pour apprendre les ficelles du métier et me familiariser avec la culture de l'entreprise. On peut apprendre beaucoup de choses dans les manuels, mais il faut aussi connaître la réalité.

Le projet dont je suis responsable est maintenant dans sa phase finale. Nous élaborons une solution permettant à deux outils comptables de communiquer avec e-Procurement, une plateforme d’achat destinée aux marchés publics. Ainsi, les données relatives aux achats seront automatiquement transmises aux outils comptables, où elles seront traitées puis renvoyées vers la plateforme. Le résultat final est presque atteint et je peux déjà dire que j'en suis satisfait.

Pourquoi avez-vous opté pour l’administration fédérale ?

En fait, pour moi, c'est le travail lui-même qui a été le facteur décisif. Mais comme ma femme est également fonctionnaire fédérale, je savais qu'il était possible de concilier vie professionnelle et vie privée, ce que j'apprécie. Je ne peux m’exprimer qu’en termes positifs sur le service où je travaille. Le contexte y est très humain. On pourrait penser que dans une organisation aussi importante que l’administration fédérale, on est considéré comme un numéro, mais ce n'est absolument pas le cas. Je peux être moi-même. Chacun est jugé par rapport à ses talents et tout est mis en œuvre pour les optimiser.

En fait, il n'y a pas de journée de travail type, parce que mon travail est très varié.

Découvrez cet employeur

Related Organization