Guillaume Merckx

Gestionnaire de dossiers et chef d'équipe
Portrait Guillaume Merckx

Parlez-nous de votre job…

Je suis actuellement coordinateur d’équipe du bureau d’Analyse Financière du service de Perception. Mon équipe analyse les données relatives aux comptes des employeurs et s’occupe de la rédaction d’attestations portant sur les marchés publics et certificats de cession de fonds de commerce, de la réception des visiteurs ainsi que de la communication des données comptables vers les tiers autorisés. Pour ce faire, nous utilisons des programmes informatiques performants qui nous permettent d’envoyer électroniquement et quasiment instantanément ces données de manière sécurisée.

Quel a été votre parcours professionnel avant de rejoindre l’ONSS ?

J'ai d'abord travaillé dans l'enseignement pendant quelques semaines, puis pendant un an et demi comme intérimaire dans une grande entreprise de transformation de pommes de terre. J'ai ensuite passé des tests de sélection et quelques semaines plus tard, on m'a proposé plusieurs postes vacants au sein de l’administration.

Pourquoi avez-vous choisi de travailler à l’ONSS ?

Je me suis retrouvé à l'ONSS un peu par hasard. Après avoir passé les tests, j'ai pu choisir parmi plusieurs postes vacants. Comme j'aime travailler avec les chiffres et que j'ai un esprit logique, j'ai pensé qu'avec mes ambitions et mes compétences, j'aurais ma place au service de perception. Et je n'avais pas tort.

Qu’appréciez-vous le plus dans votre job ?

La variété des tâches et le travail en équipe. Le fait que je me sente utile pour tant de personnes est également agréable.

Pensez-vous avoir suffisamment d'opportunités à l’ONSS ?

Oui, et j'en suis la preuve. J'ai rejoint l'ONSS en 2007 en tant que gestionnaire de dossiers et je suis maintenant attaché. J'ai pu évoluer régulièrement à mon propre rythme car j'ai occupé différents postes, tels que celui de chef de section dans la gestion des comptes, chef d'équipe au secrétariat et expert dans la cellule de projet de mon département.

À quoi ressemble une journée typique ?

Il n'existe pas de journée de travail typique. Mes journées sont rythmées par de nombreux facteurs externes : les demandes que nous recevons, les adaptations à apporter aux procédures de travail lorsque la législation change, les différentes réunions et séances de tests en fonction des projets en cours, etc.
Je commence toujours la journée en traitant mes e-mails et je la termine généralement en validant les derniers documents préparés par mes équipes. Ce sont à peu près les deux seules constantes.

Quel a été jusqu'à présent votre plus grand défi dans votre travail ?

J'avais dans mon équipe une collaboratrice souffrant d'un handicap mental. Je pense que c'est une très bonne idée d'employer des personnes "différentes", même si c'est difficile à gérer si l'on n'est pas formé pour cela. Avec mon équipe, nous avons tout mis en place pour la mettre en confiance et pour qu'elle puisse faire son travail au mieux. Nous ne sommes plus dans la même équipe, mais j'ai toujours une bonne relation avec elle

Il n’existe pas de journée de travail typique.

Découvrez cet employeur